Unis France

Lettres de Noblesse ou lettres Populaires

Dans la mémoire collective des collectionneurs, il arrive souvent que ce label soit mélangé avec le groupement de la SFBJ.

Des idées préconçues circulent, que ce soit sur internet, les salons spécialisés et même dans les brocantes.

Les lettres UNIS FRANCE sont très souvent mal connues et tout le temps mal interprétées.

Dans le pire des cas, elles sont dénigrées car associées à une production de mauvaise qualité et synonyme de quantité, alors qu’il y a eu des Bleuette marquées Unis France.

Et dans le meilleur des cas ces lettres font monter les prix d’une manière astronomique car elles seraient un moyen de dater toutes les poupées dans les années 1915/20 !!!

Le défi qui se présente à nous aujourd’hui, c’est de rétablir la vérité sur ce label parce que c’est exactement le terme qui convient, un label !! Label de garantie de production française.

Des recherches ont été effectuées par des « grands » de la collection de poupée et pour les remercier des témoignages qu’ils nous ont transmis, nous avons eu l’idée de nous adresser à eux d’une manière virtuelle, pour Madame Collette Merlen (disparue depuis peu) et sous forme d’interview pour Elisabeth Chauveau.

Joséphine sera notre journaliste.

 

Jo: « Vous avez écrit en 1984 dans le livre : Bleuette et les poupées dans les périodiques enfantins en France de 1768 à 1960, un texte sur le Label UNIS FRANCE. Comment avez-vous commencé vos recherches ? »

Colette Merlen : « A l’institut National de Propriété Industrielle se trouvent, sous les numéros 164140à 164144, les quatre sigles déposés le 29 janvier 1916 par l’Union Nationale Inter-syndicale des Marques Collectives. »

Jo : « Pourquoi avoir déposé et créée ces sigles ? »

Colette Merlen : « Il est à souligner que ce groupe ne cherchait pas à protéger seulement la production française de jouets mais à étendre son action à de très nombreuses catégories de produits pourvu qu’ils soient issus de l’industrie française exclusivement. »

Jo : « A quoi ceux-ci servaient-ils ?

Colette Merlen : « C’était une réaction bien normale après plus de quarante années d’hégémonie économique allemande dans un grand nombre de domaine de production.

La liste des produits pouvant être ainsi protégés était aussi longue que variée : des dentelles aux machines agricoles, des confiseries aux appareils électriques et naturellement à la bimbeloterie, classe qui comprend les jouets.»


Jo : « C’était donc pour signaler la provenance ? Une sorte de label non ? »

Colette Merlen : « Unis France signalait donc aisément aux acheteurs un produit français dont l’origine était garantie : l’argument patriotique était évidemment d’un grand poids en ce début de guerre franco-allemande.

C’était un label national, et non une marque de fabrique comme on le croit souvent. Cette erreur vient sans doute du fait que les poupées portent ce sigle à l’endroit où depuis longtemps on trouvait la marque de fabrique, c'est-à-dire derrière la tête. »

Jo : « Mais alors, que veux dire tous ces chiffres inscrits sous Unis France ? »

Colette Merlen : « Ce sigle contenait en quelque sorte la marque de fabrique .

Le dessin du sigle adopté pour les poupées était celui correspondant au n° 164144 du dépôt de marque à l’Institut National de Protection Industrielle.

Au bord du cadre en forme de navette, et contenant les mots UNIS-FRANCE, on remarque des nombres : celui de gauche (71) représente la Chambre Syndicale des jeux et jouets, celui de droite (149) indique le fabricant (pour notre exemple c’est celui de la SFBJ).

Enfin le nombre placé en bas au centre est le numéro du moule employé pour la tête.

L’ensemble informe donc à la fois sur l’origine française garantie, sur le fabriquant et sur le détail de la fabrication. Ajoutons pour mémoire que les autres indications telles que 2, 8/0 etc. correspondent à la taille. »


Jo : « Merci Madame Merlen de nous avoir transmis le résultat de vos recherches, qui serviront aux générations futures. Nous avons bien compris que, UNIS-FRANCE est un label et non une marque de poupée. » 


Jo : « Bonjour Madame Chauveau. En quelle année a-t-on cessé d’utiliser le label UNIS France ? »

Elisabeth Chauveau : « Les différents sigles UNIS-FRANCE ayant été déposés en janvier 1916, ce n’est qu’à partir de cette date, et après leur parution au bulletin officiel en février de la même année qu’ils ont pu être utilisés. Le sigle UNIS-FRANCE fut encore utilisé après la seconde guerre mondiale. Cependant il ne semble pas avoir été renouvelé ensuite. Les conditions de fabrication et de commerce ayant changées, seule la mention MADE IN FRANCE semble avoir survécu. »

Jo: « Pourquoi mélangeons-nous UNIS-FRANCE à la SFBJ, alors que d’autres grandes firmes de poupées ont adhéré à ce label ?

Elisabeth Chauveau : En ce qui concerne les poupées c’est surtout la société française de fabrication de bébés et de jouets (S.F.B.J.) qui est la plus célèbre, car, dans la majorité des cas, les poupées dites « UNIS-FRANCE » sont des poupées fabriquées par cette société.
C’est donc à partir de 1916 mais surtout après la Grande Guerre que la S.F.B.J. a utilisé le sigle UNIS-FRANCE tout en continuant à proposer des poupées marquées S.F.B.J. PARIS.

Mais la S.F.B.J. ne fut pas la seule fabrique de poupées et de jouets à utiliser le sigle UNIS-FRANCE.

Il existe cependant une autre fabrique qui utilisa le sigle UNIS-FRANCE. Il s’agit de la société Petitcollin. On rencontre ce sigle sur les boites de leurs produits, en particulier sur les boites contenant des poupées, mais, la poupée elle-même ne porte que la marque de la tête d’aigle. Ce n’est pas en tant que fabricant de jouets que Petitcollin utilisa cette appellation, mais en tant que fabricant de peignes et d’objets de tabletterie.»


Voila, après avoir lu ces deux interviews vous ne pourrez plus vous tromper sur l’explication des marques………. L’une, UNIS-FRANCE, est un label, garantissant les origines françaises et l’autre, S.F.B.J, est le nom d’un regroupement de fabricants de poupée.

 

Quelques autres objets portant les lettres UNIS FRANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la rubrique : Histoire de la poupée

Retour à l’accueil

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site