Bruno Schmidt

 

 

Nous allons donc aborder la firme allemande Bruno Schmidt.

En 1898, Bruno Schmidt était associé à H.Geisler (H.Geisler & co).

Bruno Schmidt se sépare de son associé et fonde en avril 1900 la Bruno Schmidt Puppenfabrik.

Il commence par fabriquer de très jolies poupées et bébés caractère en porcelaine puis des bébés caractère en celluloïd.

Il fait fabriquer ses têtes par Bähr & Pröschild.

Bruno Schmidt va déposer, dans le courant de l’année 1902, un brevet pour une poupée marcheuse.

En 1904, il enregistre sa marque : un cœur remplit de ses initiales BS W. Le W représentant la ville de Waltershausen (Allemagne de l’est) où était implantée l’usine.

En 1904 est introduit le logo en forme de coeur avec les lettres BSW à l'intérieur.

Chaque poupée était vendue avec un pendentif en forme de coeur sur lequel est écrit un petit texte en rimes ("Also sprach der Puppenstorch: Kleine Puppenmutter horch, nimm dieses Püppchen wunderfeín, Goldherz soll sein Name sein") : "Ainsi parla la cigogne des poupées : Petite maman de poupée écoute-moi, Prend cette magnifique poupée, Son nom sera Coeur d'Or".

 

Les têtes en biscuit de Bähr & Pröschild portent souvent les marques des deux fabricants (le coeur et les épées croisées) et un numéro composé de trois chiffres.

Les poupées B. Schmidt portent un n° de 4 chiffres (2023, 2025...).

Les têtes en celluloïde de B.S. fabriquées après 1919 portent le logo du cœur et un S ou encore un G.

En 1908, il n’y aura plus que le cœur.

En 1910 il fait de la publicité pour des bébés caractères et des poupées en celluloïde et en biscuit avec le slogan « mein gold Herz »

En 1914 et 1915, il va introduire dans sa production de bijoux pour poupées.

Il continue de produire des bébés en celluloïde et des poupées tête en porcelaine. La firme sera obligée de s’arrêter en 1917, mais Bruno Schmidt achètera l’usine Bähr & Pröschild à Ohrdruf qui lui fournissait ses têtes. 

En 1919 il reprend sa production de celluloïde et sort la série G et S.

Il continuera à produire des poupées en porcelaine, des bébés caractère en celluloïd, et rajoutera à sa production des animaux et des demi-figurines.

A partir de 1936 (ce qui confirme que la firme ne s'est pas arrêtée en 1930), fabrication des poupées de la série H : une fillette aux cheveux moulés courts, avec les yeux peints ou dormeurs.

Pendant la seconde guerre mondiale, la rue où était située la fabrique de poupée a brûlée.

Il semblerait que la fermeture de l’usine en ait été la conséquence, intervenue en 1948. On trouve encore des bébés en celluloïde datant des années fin 40.

Aujourd’hui le bâtiment existe toujours mais c’est une société des eaux du Thuringe qui y est logée !

 

La poupée que je présente dans cet article date probablement d'avant 1908, puisque les initiales sont dans le coeur.

Elle mesure 60 cm, sa tête est en biscuit et son corps en composition. Ses bras et jambes sont en bois. Remarquez les rotules en forme de boule, ne sont-ce pas les précurseurs des articulations des poupées moderne Ball Jointed Doll?

Sources :

Cieslik Jurgen et Mariane - Editions German Dolls Encyclopédia 1800/1939 - Obbey house presse inc 1985

Différents entretiens avec Mme Chauveau Elisabeth

 

Isabelle D. pour le site CLara, l'Odyssée des jouets et des poupées                       

 

 

Retour à la rubrique : Poupées et Bébés

Retour à l’accueil

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×