Caroline de Gégé

Caroline de Gégé

Caroline est une création de la maison française Gégé. Elle porte le prénom de la princesse de Monaco née en 1957. C’est une grande poupée au visage souriant. Au début de son existence, Caroline parle grâce à un système mécanique (Licence Mattel) qui sera remplacé par un système électrifié (à pile), puis elle marchera, enverra des baisers et remuera les lèvres.

Tout cela fera de Caroline une poupée haut de gamme, unique et qui sera vendue à plus de 1 800 000 exemplaires ! Un véritable succès !!!

Catherine Réfabert [1] appelait ce style de poupées « poupée spectacle » parce que tous les modèles  de poupées qui sont équipés de mécanismes appartiennent au spectacle puisque l’enfant peut leur demander d’exécuter leur numéro.[2]

La maison Gégé

L’entreprise Gégé était née en 1934[3]. Son fondateur, Germain Giroud avait commencé par fabriquer des tissus pour poupées de salon mais son imagination et sa volonté le poussèrent à s’investir dans la fabrication des poupées  puis des jouets.

Durant toute son existence, la maison Gégé fut une des plus grandes fabriques françaises, innovant sans cesse et proposant toujours des jouets de très bonne qualité. L’entreprise produisit des poupées extraordinaires, toujours très bien habillées à la mode de l’époque et dans toutes les tailles.

Elle ferma ses portes dans l'année 79.

Caroline, poupée innovante

Caroline apparait pour la première fois dans les catalogues en 1962.

Ce n’est pas son visage qui détermine son prénom[4], mais ses spécifications : les dispositifs de voix (mécanique et à pile), le système de marche agrémentés de petits effets spéciaux : l’envoi d’un baiser avec simulation du mouvement et le balancement des bras lorsqu’elle marche.

Un accord de la  société Mattel  en 1962, permet à Gégé d’utiliser un système mécanique de voix. Le dispositif inséré dans le tronc est actionné par une tirette  qui se trouve dans le dos. Elle dit 10 phrases :

1- Je m’appelle Caroline
2- prenez-moi dans vos bras
3- posez-moi dans mon petit lit
4- embrassez-moi bien fort
5- donnez-moi un bonbon
6- j’ai très sommeil
7- j’ai faim je veux mon lait
8- je ferme mes jolis yeux
9- je suis bien sage
10- je suis très gentille

Caroline  mesure 62 cm et porte les inscriptions : Gégé 2 PL sur la nuque et 2A / Made in France entre les épaules. Le tronc est en polystyrène, les membres en polyéthylène [5] et la tête en PVC avec cheveux implantés.

Le  premier visage : yeux bleus, joues bien rondes et bouche mi-boudeuse, mi-souriante sera utilisé de 1962 à 1963 avec le système Mattel.

Elle a des cheveux coupés courts sur le haut de la tête et longs ondulés à partir des oreilles. Elle est présentée dans une très jolie boite composée d’un premier couvercle plein gris avec, dans un macaron son portrait. Puis un autre couvercle à fenêtre laisse apparaitre le joli minois de Caroline. Les 10 phrases et la mention Gégé / Mattel sont apposés sur une affichette collée sur la vitre.

En 1962 et 1963, elle est vendue 125fr.

En 1966, son système de parole est amélioré. Un phonographe alimenté par des piles et inséré dans le tronc est actionné par un bouton pressoir.

Caroline parlante a un nouveau visage. Il est apparu en 1964 : des joues toujours aussi rondes, des sourcils moins accentués, une bouche vraiment boudeuse. Sa coupe de cheveux change complètement, elle porte maintenant une frange et des cheveux longs ondulés.

Le premier et le deuxième visage sont utilisés en même temps avec le nouveau système de voix.

1967 est l’année du renouveau pour Caroline et aussi de l’aventure, car elle marche !!! Le mécanisme de la voix est toujours déclenché par un bouton pression placé dans le dos [6]. Elle marche mais elle peut aussi s’asseoir.Elle est marquée sur la nuque GéGé et B F 2 et dans le dos C02 sous le bouton et en bas à l’articulation des hanches, GéGé / BREVETE TOUS PAYS. Caroline marcheuse a le corps et les jambes en polystyrène, les bras et la tête en PVC. Elle mesure 62 cm..

Le deuxième visage est aussi utilisé sur ce corps marchant et parlant.

C’est une poupée très innovante, elle reçoit en 1968 la médaille d’argent du concours Lépine !

En 1969, Caroline toujours en marchant, ne dit plus que trois phrases : Je m'appelle Caroline - regardez comme je marche bien - je sais aussi chanter et elle chantonne "Au clair de la lune ». Un nouveau visage apparait cette année-là.

En 1970, Caroline marcheuse dit et chante : Je suis Caroline, ta poupée chérie - regarde comme je suis belle avec mes longs cheveux soyeux -  je marche aussi très bien - viens avec moi - je te chanterais une jolie chanson "Il était une bergère..."

En 1971, Caroline, marche et parle mais envoie des baisers[7]. Gégé utilise son propre brevet : N° 2.259.633 (il sera déposé plus tard, le 1er février 1974). L’un de ses avant-bras est mécanisé. Il se déplace de manière angulaire simulant un geste qui associé à un bruit donne l’impression qu’elle envoie un baiser.

En 1972, elle marche, s’assoie, parle et chante et envoie des baisers mais un nouveau brevet, le n° 2.171.555 déposé le 11 février 1972 lui permet aussi de bouger les lèvres quand elle parle. Cette année-là apparait un nouveau visage, celui de 1964 à 1969 ainsi que celui de 1969 à 1972 disparaissent des catalogues. 

Jusqu’en 1976, date de son arrêt de production, seule sa coiffure sera modifiée.

A propos des informations trouvées dans les catalogues : tout au long de sa grande carrière de poupée-spectacle la taille de Caroline fluctuera entre 63, 62, 60, 58 et même 55 cm ! Il ne faut pas prendre en compte ces différences de mesures qui sont peut-être dues à la manière de toiser des maquettistes de catalogues. Elle mesure tout simplement 62 ou 63 cm (la différence est certainement due à l’épaisseur des cheveux).

Madame Giroud, épouse du fondateur de Gégé, était à cette époque la responsable du service confection et habillages des poupées.  Les stylistes de la firme Gégé apportent un soin très particulier à sa garde-robe et en font une poupée de prestige. Elle est toujours à la mode de son époque et ses vêtements sont cousus dans des tissus de très bonne qualité.

La fin d’une belle histoire

A partir de 1976, Caroline n’est plus présentée dans les catalogues.

Caroline a enchanté de nombreuses fillettes. Je me souviens de celle que ma petite sœur avait reçue à noël 1974. J’étais déjà une grande fille de 10 ans mais je ne pouvais détacher mes yeux de sa démarche et de son petit visage. Elle fut abandonnée très vite par ma cadette car elle était trop lourde pour elle mais bien des années plus tard, elle a fait les belles heures d’une soirée-pyjama entre copines. Durant toute une soirée, j’ai entendu ma sœur et ses copines taper des mains et rire aux larmes en écoutant les paroles de Caroline la poupée……. Nous étions en 1984 et Caroline fonctionnait encore !!!

Sa carrière ne s’est pas terminée après la disparition de la maison Gégé. Aujourd’hui, on la trouve très souvent en brocante et beaucoup de passionnés la remettent en état.  Sur certaines poupées, le système mécanique fonctionne encore parfois, même si un bruit de soufflerie se fait entendre avant la voix de Caroline, quant au système électrique, certains fonctionnent dès qu’on leur met une pile, c’est la preuve, si il en fallait une, que la maison Gégé a produit des poupées de qualité !

 

Isabelle D.

[1] Catherine Réfabert est la créatrice de la société Corolle.

[2] REFABERT Catherine – Un amour de poupée – Editions Albin Michel – 1994 – 252 pages – Photos noir et blanc. Page 58.

[3] On trouve également 1933

[4] Elle aura trois visages différents

[5] En 1960 Gégé utilise le polyéthylène dans la fabrication de ses poupées.

[6] Le système Mattel a complètement été abandonné.

[7] La revue du jouet – Le jouet français – n° 124 du 3 avril 71

 

Le visage de 1962 à 1964

Caroline de Gégé, premier visage

Gégé 2 PL sur la nuque et 2A / Made in France 

Les différents 

Le visage de 1964 à 1969

Caroline de Gégé

BD3M sur la nuque et CO2 ing sur le dos.

Ce visage est utilisé sur la poupée parlante à tirette et à pile ainsi que sur la première poupée parlante et marcheuse.


visages

Le visage de 1969 à 1972

Caroline de Gégé 1968, deuxième visage

Sur la nuque GéGé et B F 2 et dans le dos C02 

 

 Le visage de 1972 à la fin

Caroline de Gégé, troisième visage

Marquée sur la nuque Gégé CR2

Le visage de 1972 à la fin 

Caroline de Gégé

Marquée 38 Gégé CP2B - LM

Ce marquage et ce visage sur la poupée parlante et marcheuse est celui de Caroline qui remue les lèvres.

Bibliographie :

-Paroles de Gégé - Chronique d’atelier 1933-1979 - Edition Ville de Montbrison, 2009 - 55 pages, photos couleur

- BESSON BernardGégé où les ateliers ligériens du Père-Noël – Ecomusée des Bruneaux– Firminy (42 Loire) – novembre 2001 – 429 pages – Photos et documents en couleur et en noir et blanc

REFABERT CatherineUn amour de poupée – Editions Albin Michel – 1994 – 252 pages – Photos noir et blanc.

Sources :

- La revue du jouet – Le jouet français – N° 81 de juin 1962 page 8.

- La revue du jouet – Le jouet français – N° 88 de septembre 1963 page 25.

- La revue du jouet – Le jouet français – N° 99 de mai 1966 page 41.

 Catalogues :

Au Bon Marché Paris de 1970-71

Au Printemps de 1970

Dolly et Mily de Gégé de 1972

 

 

Caroline de Gégé de 1962

Caroline parlante de Gégé

 

Caroline de Gégé de 1962

de 1962 en habit d'origine

 

Caroline de Gégé de 1962 : Le système de voix avec la tirette dans le dos

 

 

Caroline de Gégé de 1962 nue

 

 

Caroline de Gégé : Affiche collée sur la vitre

Caroline de Gégé

Caroline de Gégé : la boite

Caroline de Gégé

Caroline parlante de Gégé de 1963

habit d'origine

Caroline de Gégé : Portrait

Caroline de Gégé : la robe

Caroline de Gégé

Caroline de Gégé : le système à voix vu de devant

 

 

Caroline de Gégé : le marquage

Caroline de Gégé : un bras

Caroline de Gégé : le système de voix vu de dos

Caroline de Gégé

 

 

 

Caroline de Gégé 1968

Caroline de Gégé 1968

Caroline parlante et marcheuse

de Gégé : habit d'origine

1969 

Caroline de Gégé 1968

Caroline de Gégé de 1968 : assise

Caroline de Gégé 1968

 

 

 

Caroline de Gégé 1968 : le système à piles

Caroline de Gégé de 1968 : Les jambes

 

Caroline de Gégé de 1969

Poupée Caroline parlante 

Caroline de Gégé de 1969

et  marcheuse de 1969

Caroline de Gégé de 1969

 

Caroline de Gégé de 1969

Caroline marcheuse et parlante 

 

Caroline de Gégé de 1970

de 1970 : habits dorigine

 

Caroline de Gégé de 1970

 

 

 

Caroline de Gégé de 1969 : les pieds

Caroline de Gégé de 1969 : nue

Caroline de Gégé de 1972 

Caroline parlante et marcheuse 

de Gégé : habit d'origine

1972

Caroline de Gégé de 1969 : chatain

 

Caroline de Gégé de 1972

 

 

Caroline de Gégé de 1969

 

Caroline de Gégé de 1969

 

Caroline de Gégé de 1969 : les chaussures

Caroline de Gégé de 1972

  

Caroline de Gégé de 1970

habit d'origine (manque probabement le manteau)

 

Caroline de Gégé de 1970

 

 

 

Caroline de Gégé

Caroline de Gégé parlante et marcheuse

Habit attribué Gégé

Après 1972

Caroline de Gégé

 

 

 

Caroline de Gégé

Remerciements Princiers

 

Catalogues de jouets Au bon Marché Paris 1970-71

Extrait du catalogue Au bon marché de Paris (1970-71)

Voir le catalogue Au Bon Marché Paris de 1970-71

Dans les catalogues

Catalogue Au Printemps 1970

Extrait du catalogue Au Printemps de 1970

Voir le catalogue Au Printemps de 1970

 

Catalogue Dolly et Mily de Gégé de 1972

 

 

 Extrait du catalogue de Dolly et Mily de Gégé de 1972

Voir le catalogue de Dolly et Mily de Gégé de 1972

Crédit photos

Les photos de Caroline de 1962 - 1963 et 1968 sont issues de collections privées.

Merci à Michelle Mertens pour sa mosaïque d'introduction. Vous pouvez visiter son Blog de Lovely Dolls

Merci à Julien Paquet pour les photos de Caroline de 1969 et 1970 . Vous pouvez visiter son Flikr d’Anubislebo

Merci à Corinne Leger pour la photo de Caroline de 1969. Vous pouvez visiter son Blog de Parfum d’enfance

Merci à Sylvianne Chenel pour les photos de Caroline pas encore datée. Vous pouvez visiter son Blog de Poupées mes amies

 

Remerciements :

Un remerciement très spécial à Elisabeth Chauveau qui m’a beaucoup aidé dans les recherches et dans les analyses des documents et poupées. Sans elle, j’aurais abandonné, tant les informations et documentations manquent.

Un remerciement très chaleureux à Corinne Leger qui a dû subir un assaut téléphonique.

Un énorme remerciement à Julien Paquet qui aura descendu et remonté ses escaliers 10 fois dans la même journée pour répondre à mes questions.

Un remerciement particulier à Dominique S pour la correction du texte.

Isabelle D.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×