La famille LITTLECHAP

La famille Littlechap, image parfaite du rêve américain du début des années 60, constitue un magnifique témoignage d’une certaine Amérique bien-pensante, celle de la (UPPER

MIDDLE CLASS).

Elle a été fabriquée aux Etats-Unis par REMCO INDUSTRIES (Harrison, New‐Jersey) et commercialisée en 1963 et 1964.

La Description des poupées faites par Remco

Voici la famille Littlechap : Le DR John Littlechap le père, Lisa sa femme, leurs deux filles Judith 17 ans et Libby 10 ans. Jamais encore on n’a créé une famille de poupées si réaliste.

Judith Littlechap : Ses amis l’appellent Judy 17 ans très bonne élève au collège de Lanesville, classe supérieure, adore les fêtes et les desserts originaux.

Le visage de Judy, aurait été inspiré par celui de Jackie Kennedy.

Libby Littlechap : 10 ans en classe de 5ème à l’école élémentaire de Lanesville, adore grimper aux arbres, embêter sa sœur, et veut devenir docteur comme son papa.

Lisa Littlechap : la charmante mère de Judith et Libby, ancien mannequin, merveilleuse cuisinière, présidente du P.T.A et femme la mieux habillée de la ville.

Dr. John Littelchap : membre de la société Médicale du comté de Lansville, ancien chirurgien dans l’ U. S Army Air Force, adore sa famille et le golf.

Il aimerait avoir plus de temps à consacrer au deux. Fabriquées dans un vinyle lourd, dur pour le torse et les jambes et souple pour le visage et les bras. Les poupées ont des cheveux implantés et les traits peints. Leurs yeux sont habituellement bruns et plus rarement bleus.

John et Lisa mesurent 38 cm, Judy 33 cm et Libby 27 cm. Chaque poupée est gravée en bas du dos : son prénom et son nom, Remco Industries c 1963.

Les jambes sont raides et les tailles fixes. Les poupées étaient vendues séparément dans une boite chaussures en carton ornée d’une photo de chacune et drapés dans une serviette éponge, les pieds nus accompagnées d’un socle métallique et du livret présentant les tenues, elles étaient prêtes a être habillée.

Il existe aussi un rare coffret (gift set) regroupant les quatre poupées, toujours en tenue de base.

Leur garde robe très classe, très bien coupée, très 5eme Avenue, constitue leur principal attrait. Il y a eu 29 tenues différentes pour toute la famille : 10 pour

Judy, 7 pour Lisa, 6 pour Libby et 6 pour John. Fabriquées au japon, dans des tissus de qualité, elles étaient magnifiquement dessinées, fabriquées et accessoirisées. Chaque pièce principale d’une tenue est griffée du nom de la poupée, Remco et.TM Japan ou r Hong-kong (pour les serviettes éponges).

Les chaussures sont marquées Japan sous la semelle. Il y a une telle variété d’accessoires, (chaussettes, gants, chaussures, lunettes, sacs, bijoux, etc…) qu’il est plus difficile actuellement de trouver les tenues hors boite en bon état complètes que neuves en boites.

Il existe 4 types de mallette en vinyle de formes et de couleurs différentes pour transporter les poupées. Le dessus est toujours orné d’une illustration de la famille à l’aéroport prête à prendre l’avion avec ses bagages.

Afin de rendre plus vivante encore la famille Littlechap, Remco a aussi commercialisé 3

boites en cartons repliables constituant 3 pièces meublées :

* Dr John Littelchap’s office « le cabinet médical »

* The Littelchap Family room « LE SÉJOUR »

* The Littlechap Master Beroom « la chambre à coucher »

La commercialisation des poupées, n’ayant pas duré, certains articles sous licence Remco n’auraient même jamais vu le jour :

* Dr John Littlechap « lest’s play doctor kit »

* Libby Littlechap « secrets I don’t telle my daddy » diary

* Judy Littlechap « honor student 3 ring binder »

* Lisa Littlechap beauty pack bonus booklet « how to accessorize ».

Sur les planches à dessin du fabricant en 1962, la famille Littlechap est apparue dans les catalogues de jouets en 1963et aurait été vendue dans les magasins de jouets en 1964.

Et après ?… Plus rien !

Fabriquées en très grande quantité par Remco, les poupées n’auraient pas rencontré le succès escompté et se sont très mal vendues. Il y aurait plusieurs raisons à ce flop commercial.

La famille, sensée appartenir à la » upper middle class » de l’époque, ne correspondait pas a l’idée de la famille typique que se faisaient les petites filles.

Une part trop grande était donnée aux parents, personnages centraux de la famille, alors que par leurs jeux les fillettes ne pensaient qu’à s’en affranchir. Cet idéal ne correspondait déjà plus à celui des petites filles de 1963‐1964 rêvant d’émancipation : comment une Lisa parfaite femme au foyer aurait elle pu lutter contre une Barbie libre et active ?

Certains avancent que c’est leur présentation peu attractive qui aurait été la cause du peu d’intérêt des petites filles à leurs égards : il est vrai qu’une serviette en éponge n’est pas des plus attrayantes…

Peut être aussi que ces poupées sont arrivées trop tard sur le marché, alors que Barbie et son univers avaient déjà révolutionné le monde de la poupée et continuait à évoluer : en 1965 Mattel met en vente des poupées aux jambes pliantes, « lifelike bendable » multipliant ainsi les possibilités de jeu et laissant loin derrière les poupées trop statiques.

Toujours est il, que cette mévente de l époque fait aujourd’hui le bonheur des collectionneurs. En effet certains magasins ont gardé des stocks d’invendus et quoique la famille Littlechap rencontre de nos jours un succès mérité, il est relativement facile de trouver poupées et vêtements neufs en boite aux Etats Unis bien entendu.

De plus, le nombre de poupées et des tenues étant limité, on peut arriver à

« terminer » cette collection.

Photo et texte : Brigitte G. Article modifié pour le site Clara, l’Odyssée des jouets et des poupées.

Sources :

- "Doll Fashion Anthology" by A. Glen Mandeville

_ Barbie Bazaar :Volume 13 issue 1 - February 2001/Volume 13 issue 2 - April 2001/Volume 13 issue 3 - June 2001

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×