Tadie Muz

Quelques infos en vrac :

En quelle année la création Brigitte ? Création de la Société IDE-FRANCE (92 Suresnes)

La poupée Tadie date de la fin des années 60, probablement 1967.

Les jouets Muz ont un slogan : MUZamuse.

MUZ fabrique d’autres jouets dont le célèbre circuit 24, le tiercé 24, le toboggan MUZ, les châteaux Duc de Muz.

La poupée que je vais vous présenter s’appelle TADIE .

Elle mesure 19 cm, a la taille articulée (droite) et des jambes pliantes (armées d’une tige métallique comme celles de Tressy). Sa tête est montée sur le cou et son crâne a une forme ovoïde, très allongée. Ses cheveux implantés mi-longs sont bruns et n‘ont apparemment pas existé dans d‘autres couleurs.

Elle est marquée sur le devant du bassin et sur la nuque : CREATION M U Z / DEPOTS INTERNATIONAUX / IDE FRANCE.

Elle s’est aussi appelée MINNIE MUZ dans les catalogues de jouets, mais a été commercialisée sous le nom de TADIE-MUZ.

La poupée était vendue dans une boîte-fenêtre en carton à base triangulaire, décorée. Elle était accompagnée d’un socle en métal gris et probablement d‘un petit catalogue.

Sa tenue de vente : une robe de plage en coton léger vichy rose et blanc, nouée sur les épaules et sans griffe, une culotte en nylon et des ballerines bleues avec encoches pour glisser la poupée sur son socle. Elle porte un serre-tête en laiton (ressemblant à celui de Skipper) et un filet maintient ses cheveux en place. La forme ovoïde du crâne permettait certainement de placer ce serre-tête sur le haut de la tête, ce qui donnait à la poupée l’allure parfaite d’une jeune fille de ces années-là.

On a constaté que sur certains catalogues elle porte des chaussures orange qui semblent peintes directement sur les pieds. Sur d’autres elle porte ses chaussures bleues qui existent aussi en blanc, et ses cheveux ont l’air plus longs.

Cette robe constitue la tenue de base. On pouvait acheter également d’autres robes, vendues par coffret de deux. 8 robes différentes sont répertoriées. D’autres tenues étaient prévues, mais je ne sais pas si elles ont été créées et commercialisées.

TADIE-MUZ habitait une luxueuse maison démontable et meublée, vedette du Salon International du Jouet et "spécialement conçue pour elle par des spécialistes, psychologues, architectes et décorateurs après des études très poussées". Les meubles étaient des reproductions exclusives de Knoll International (fauteuils signés Saarinen ou Bertoïa), la salle de bains Villeroy et Boch.

Plusieurs modèles d'habitation étaient proposés :

- le bungalow (57 x 33 x 27 cm),

- la maison (80 X 46 X 27cm),

- la résidence (110 x 57 x 27 cm) : prévue pour sortir en 1968, je ne sais pas si elle a finalement été commercialisée.

Selon le prix on pouvait acheter la maison plus ou moins meublée et accompagnée d'une poupée portant sa robe de plage en vichy et d’un petit catalogue. Il n'y avait pas de poupée dans le bungalow ni dans le modèle de base de la maison.

Il était possible également d'acheter séparément les meubles, l’éclairage, les tapis, les stores, les poutres et piliers.

Quelques indications des prix de vente à cette époque !

La poupée : 25 F

Le coffret de 2 tenues : 19,80 F

Le bungalow : 59 F

La maison : 4 modèles allant de 99 F à 249 F

La résidence : 299 F

Le coffret contenant les meubles d’une pièce complète : 29,50 F

Les accessoires : 9,90 F et 19,80 F.

Je pense que cette poupée n’a pas été vendue en tant que poupée-mannequin mais plutôt pour habiter sa maison.

C’est en effet la maison qui était la vedette du Salon du Jouet. Or son prix élevé pour l’époque en faisait un jouet de luxe, ce qui explique sa rareté actuelle.

Le mobilier seul, dont le prix était plus accessible, se rencontre plus facilement, surtout la table ronde et les fauteuils tulipe.

Photos et texte : Brigitte G.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site